Mes biotés, l’heure est venue de vous dévoiler les secrets de ma dernière lubie : la fabrication d’hydrolat maison. Vous pouvez sauter de joie, fini d’acheter nos hydrolats, on les fait nous même hyper facilement avec les plantes et les fleurs de notre jardin, et quel bonheur !

Pour rappel, l’hydrolat est un extrait de plante obtenu par entrainement à la vapeur. Une eau florale c’est la même chose qu’un hydrolat, seulement que c’est l’extrait d’une fleur et non d’une plante. Ici, on va donc reproduire cet entrainement à la vapeur dans notre cuisine avec une installation toute simple. Je vous explique la méthode dans deux minutes.

 

Pourquoi faire son hydrolat maison ?

L’hydrolat est un ingrédient très spécial de l’aromathérapie puisqu’il contient peu d’actifs, ce qui le rend très doux et léger. Il peut alors s’utiliser chez tous les profils beauté et dans absolument toutes les recettes. C’est un indispensable à toujours avoir chez soi. Savoir le faire soi même, c’est en avoir sous la main dès que nécessaire.
Vous savez comme moi que l’hydrolat est un produit très fragile, donc qu’il a une durée de vie assez courte. Acheter une bouteille d’eau florale pour l’utiliser une fois et la voir tourner dans notre frigo, c’est trop énervant avouez. Là, on peut faire la quantité dont on a besoin, pas de gachis, et puis au pire, ça ne nous aura coûté que du temps, pas de remord niveau porte-monnaie.
Parce que oui, fabriquer son hydrolat maison c’est une économie de folie ! On a absolument rien à dépenser. Il nous faut juste de l’eau et des plantes ou fleurs dénichées dans le jardin (le votre, celui de votre voisin ou de votre mamie on s’en fiche tant qu’c’est gratuit).
Comme ça ne coûte rien du tout, juste un peu de temps, on peut en faire à gogo pour pimenter toutes nos recettes à la place de l’eau – c’est tellement has been l’eau de toute façon. Et puis comme d’hab, faire ses cosméto maison, c’est génial alors imaginez maintenant réaliser vos matières premières !

 

Le matériel et l’installation

Pour récolter ton hydrolat il te faut :

  • un grand fait-tout ou cocote profonde
  • deux bols résistants à la chaleur
  • un panier ou récipient percé résistant à la chaleur
  • un couvercle à poignée ronde

Avant de passer aux explications concrètes sur la fabrication de l’hydrolat, je te montre en photo comment installer le matos de notre alambic bidouillé :

faire-hydrolat-maison

 

La fabrication de l’hydrolat

Je t’explique le concept de l’entrainement à la vapeur : on va verser de l’eau dans le fond de notre fait-tout et celle-ci, avec la chaleur, va se transformer en vapeur, monter monter monter et se heurter à la paroi du couvercle retourné. Niveau quantité, 500ml d’eau équivaut à environ 200ml d’hydrolat au final. Pour récupérer de l’hydrolat, il faut que la vapeur, en montant, passe à travers les plantes/fleurs dont on veut récupérer les bienfaits ; d’où le panier. Une fois arrivée en haut, la vapeur chargée des actifs des plantes stagne sur le couvercle, il faut donc la restranformer en eau à l’aide d’une source de froid. Sur le couvercle retourné, on va donc déposer des glaçons pour causer ce petit choc thermique qui fera ruisseler les gouttes de vapeur jusqu’à la poignée du couvercle, qui tomberont à l’intérieur du bol déposé au milieu du panier ; ça c’est notre hydrolat !

Évidemment, on peut utiliser touuuuuuuutes les plantes possibles et imaginables, renseignez vous sur les bienfaits de celles que vous avez dans votre jardin. J’en ai par exemple réalisé à la menthe, à la mélisse, à la sauge (que vous voyez sur les photos) ou au romarin (mon préféré). Vous pouvez aussi penser à la lavande, le thym, la rose, l’ortie, le jasmin et blablabla. Dans le monde de l’hydrolat tout est possible. Utilisez des plantes/fleurs fraiches comme des séchées, ces dernières auront un peu moins d’actifs mais c’est la bonne solution quand on a pas la chance d’en trouver des fraîches près de chez soi.

Et bien non ce n’est pas du tout compliqué, tu croyais quoi ? Il faut juste avoir 30 minutes devant soi. Je vous montre en images à quoi ça ressemble et je vous commente un peu tout ça.

Une fois notre petite installation faite, je pose le fait-tout sur la gazinière, verse l’eau que je veux distiller et je remplis le panier de mes plantes (ici de la sauge).

faire-hydrolat-maison1

Je place mon couvercle retourné sur mon fait-tout. Si il ne s’adapte pas parfaitement et laisse des petits trous, je colmate avec des torchons. Attention lorsque l’on allume le feu à ne pas laisser traîner les torchons, attachez les avec des pinces à linge, sinon coucou l’incendie.

faire-hydrolat-maison

Une fois que tout est calé, je dépose les premiers glaçons sur le dessus de mon couvercle et je garde les autres à portée de main, ainsi qu’une éponge.

faire-hydrolat-maison

J’allume le feu et la distillation commence. Vous pouvez observer la vapeur qui se forme à l’intérieur de mon fait-tout, elle tombe goutte à goutte dans la tasse que j’ai posée au milieu de la sauge. Les glaçons fondent rapidement, j’éponge au fur et à mesure et je les remplace lorsqu’il n’y en a plus jusqu’à ce qu’il n’apparaisse plus de vapeur sur mon couvercle.

faire-hydrolat-maison

Plus de vapeur = distillation terminée. J’éteins le feu et je laisse mon installation en place pendant 10 à 15 minutes, le temps que les dernières gouttes d’hydrolat puissent être récupérées. Je peux ensuite retirer mon couvercle (attention c’est chaud) et récupérer mon bol rempli d’hydrolat (attention c’est chaud aussi). Je le transvase dans une bouteille adaptée et je la glisse au frigo et voilàààààà !

faire-hydrolat-maison

 

L’hydrolat maison

Notre hydrolat fraichement récupéré se garde au frai dans le frigo 1 à 2 mois. Ne le gardez surtout pas à température ambiante, l’hydrolat est une substance très fragile et sensible aux changements de température. Si vous observez un changement niveau couleur ou odeur, il n’est plus utilisable. Il est également conseillé de le conserver dans un flacon non transparent pour que la qualité de notre hydrolat ne s’altère pas à cause de la lumière.

Alors ouiiiiii, il n’est pas de la qualité extraordinaire de ceux que l’on peut acheter dans le commerce bio, il est beaucoup moins concentré. Nous n’avons pas le même matériel de pro que les fabricants. Mais honnêtement, quel plaisir de le faire soi-même et de voir de quoi on est capable, d’en avoir toujours à portée de main, de régaler ses copines et sa famille de petites bouteilles d’élixir fait de nos mains !

Petit topo : comme tous les tutos que je vous propose, je vous rappelle que je ne suis pas une professionnelle, que je n’ai pas bac +16 en physique chimie et je fais ça pour le fun, la créativité et le fait maison. Je vous propose une alternative homemade sans aucun danger à moindre coût pas une solution miracle qui fera de vous un grand fabricant d’hydrolat. Je n’ai jamais eu la prétention de remplacer un alambic par une cocote en fonte. L’achat d’un alambic est un sacré budget et selon moi tout le monde devrait savoir qu’il est possible de faire avec ce que l’on a à la maison. Profitez et essayez 🙂

Notre hydrolat sent bon et il est fait maison !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Pin Moi !