Le doux parfum de l’orange, l’odeur enivrante du patchouli et un joli degradé d’argile rose, voilà une recette de savon saponifié à froid que j’avais plus que hâte de vous partager ! Un savon doux, hydratant, nourrissant, 100% naturel et fait maison, quoi de mieux ? En bonus, je t’apprends même comment réaliser ce superbe dégradé.

Pour celles et ceux qui ne maîtrisent pas encore la méthode de la saponification à froid, je vous renvoie à mon dossier complet sur la fabrication maison de savons à froid. Vous y trouverez tous les détails à savoir avant de vous lancer dans l’aventure – pas si compliquée qu’il n’y parait.

 

La recette du savon à l’orange et au patchouli

Pour un savon surgraissé à 8% de 1kg (recalculez sur calculateur grâce aux % pour réaliser une quantité différente) :

  1. Safety first, je respecte bien les consignes de sécurité quant à la fabrication d’un savon à froid : gants, vêtements couvrants, protection pour les yeux au cas où, plan de travail propre et ordonné, recette sous le nez
  2. Je pèse tous mes ingrédients dans des contenants résistants à la chaleur, les huiles liquides ensemble, les huiles dures et le beurre dans un autre récipient, la lessive de soude, les huiles essentielles séparément
  3. Avant toute chose, je réalise mon mélange d’argile rose et d’huile de pépins de raisin, qui va me permettre de colorer mon savon. L’argile diluée dans de l’huile végétale est beaucoup plus facile à répartir dans la pâte à savon, cela évite les grumeaux. Je mélange ainsi les 1 à 2 cuillères à soupe d’huile et l’argile ensemble dans un petit bol afin d’obtenir une pâte que je laisse de côté pour l’instant
  4. Je prépare un bain-marie pour faire fondre l’huile de coco et le beurre de cacao
  5. Une fois fondus, je les ajoute à mes huiles liquides et j’attends que le tout refroidisse un peu
  6. J’ajoute la lessive de soude à mes huiles (il est important d’ajouter la soude dans les huiles et pas l’inverse, sinon, ça éclabousse et ça brûle)
  7. Je m’aide d’une spatule pour mélanger le tout puis je me munis de mon mixeur plongeur pour mixer le mélange
  8. Je mixe jusqu’à l’obtention d’une trace très fine à la surface de ma pâte – pour cette recette je vous conseille vraiment de ne pas attendre une trace trop franche et épaisse, les huiles essentielles qui seront ajoutées en grande quantité ensuite vont encore accélérer la trace et il sera très compliqué de travailler la pâte
  9. J’ajoute les huiles essentielles d’orange et de patchouli à ma pâte, je mélange une nouvelle fois pour bien les répartir
  10. Viens le moment de la coloration, deux possibilités : colorer toute la pâte en ajoutant le mélange d’argile rose et d’huile préalablement réalisé d’un coup, puis mélanger une dernière fois ou bien réaliser une coloration en dégradé comme mes petits savons à moi – pas peu fière ! Pour le dégradé, le principe est de verser la pâte à savon dans le moule couche par couche en ajoutant un petit peu plus du mélange d’argile à chaque fois. Je commence par verser une couche d’environ un demi centimètre sans aucune coloration. Ensuite, j’ajoute 3 cuillères de pâte d’argile rouge, je mélange , je verse une nouvelle couche d’un demi centimètre et je tapote le moule pour bien répartir et lisser la couche. J’ajoute encore 3 cuillères à ma pâte à savon pour obtenir une nouvelle teinte un ton plus rosé, je mélange à nouveau et je verse (je n’oublie pas de taper gentiment mon moule). Et ainsi de suite, jusqu’à remplir mon moule à savon complètement. Au fur et à mesure, la quantité de pâte va bien sûr diminuer, il faut alors ajuster la dose de coloration, non plus 3 cuillères, mais peut-être 2 ou 1, pour ne pas obtenir de couleur trop tranchée par rapport à la précédente ; le but est vraiment de ne pas pouvoir déceler les couches et obtenir un dégradé naturel. A vous de juger par vous même le rendu de la couleur – tout en sachant qu’il vaut mieux ne pas ajouter assez d’argile rose, pour en rajouter petit à petit jusqu’à obtenir la bonne nuance avant de couler la couche de savon. Armez vous de patience, pour ce savon j’ai environ une dizaine de couches, mais le résultat vaut le coup. Dernière astuce : lorsque l’on verse la pâte, elle a tendance à tomber au fond du moule, ce qui ruine la régularité des couches d’en dessous, alors attendez une minute avant de verser la couche suivante et amortissez la chute en versant la pâte sur une spatule tenue à l’horizontale
  11. Mon savon est prêt et peut entamer sa saponification au chaud dans son moule. Je le laisse reposer pendant 24/48h dans un endroit ni trop chaud ni trop frais avant de les démouler. Je les coupe si besoin et je les laisse en cure à l’abris de la chaleur et de la lumière directe pendant minimum 4 semaines avant de les utiliser

savon-saponifie-froid-orange-patchouli-argile

 

Les ingrédients de ce savon saponifié à froid

Les huiles végétales qui composent ce savon saponifié à froid ont toutes un rôle bien précis. L’huile d’olive va apporter douceur et dureté, l’huile de coco fera mousser la savon et lui offrira un bon pouvoir nettoyant. L’huile de pépins de raisin est une huile que j’aime beaucoup en saponification car assez neutre, on peut l’utiliser en bonne proportion dans les recettes de savons ; elle est douce, très nourrissante et ne rancit pas trop vite. L’huile de ricin fait mousser le savon et procure douceur à la peau. Lebeurre de cacao nourrit la peau mais surtout durcit le savon, ce qui lui permet de ne pas fondre trop rapidement et donc qui nous permet d’en profiter plus longtemps !

Dans cette recette de savon, j’ai choisi d’utiliser de la lessive de soude, car c’est sa forme la plus simple à manipuler. Elle se trouve en bouteille en magasins de bricolage ou dans le même rayon de votre supermarché.

L’argile rose tonifiante, bonne-mine, cicatrisante et purifiante est appréciée par toutes les peaux. Elle sert ici à colorer notre savon saponifié à froid avec ce beau dégradé !

Ce qui fait tout ce savon : les huiles essentielles d’orange et de patchouli. C’est un mélange que j’avais envie d’essayer depuis des mois et je ne suis pas déçue, c’est une tuerie olfactive ! Le patchouli offre un parfum oriental et l’orange vient apporter un peu de fraîcheur. Il y a quelques mois je disais que l’odeur de mon savon saponifié à froid à l’eucalyptus et à la menthe poivrée était ma préférée, mais elle vient presque d’être détronée par la synergie d’orange et de patchouli ! Il faut savoir qu’en saponification à froid, les huiles essentielles d’agrumes n’accrochent pas bien au savon et l’odeur est très peu présente si on n’en met pas en assez grande proportion. C’est la raison pour laquelle il y a quasiment deux fois plus d’huile essentielle d’orange que de patchouli dans cette recette de savon. Et à ma grande suprise, l’odeur est vraiment présente ! Vous l’aurez compris, je suis amoureuse de cette combinaison de parfums.

savon-saponifie-froid-orange-patchouli-argile

 

Le savon

Au delà de son look juste trop cool – j’avoue que je ne m’attendais pas à un résultat si réussi – ce savon saponifié à froid à l’orange douce et au patchouli est un vrai plaisir sous la douche. Son parfum est léger, enivrant et oriental, il reste sur la peau et embaume toute la salle de bain. Et surtout, comme tout savon à froid, il apporte douceur et hydratation grâce à la glycérine (naturellement produite lors de la réaction entre la soude et les huiles) et nutrition grâce à son surgraissage de 8% ! Plus aucune excuse pour ne pas se mettre à la saponification à froid quand on peut réaliser de tels savons aussi simplement !

Bon savonnage !

Laisser un commentaire

Pin Moi !