Remèdes naturels contre la dermite séborrhéiqueDes petites plaques rouges et pleines de pellicules sur votre cuir chevelu ou votre peau ? Il semblerait bien que vous soyez atteint.e.s de dermite séborrhéique ! Rien de grave docteur, mais cette petite maladie de peau bénigne peut devenir très désagréable sur le long terme. En étant moi même victime de temps à autres, je vous livre dans cet article tous les remèdes naturels qui m’aident à me débarrasser de la dermite séborrhéique.

 

Comprendre la dermite séborrhéique

Avant de soigner la dermite, il est important de comprendre comment elle fonctionne. La dermite séborrhéique est une maladie de peau bénigne qui apparaît par poussées. Elle se caractérise par une inflammation de la peau avec des plaques rouges recouvertes de squames grasses, ressemblantes à des pellicules. La dermite séborrhéique est présente aux endroits où la sécrétion de sébum est importante, comme le cuir chevelu, les sourcils ou quelques endroits du visage. Elle serait due à une prolifération anormale d’un certain type de levure sur ces zones qui entraînerait une inflammation. Les causes de cette maladie cutanée ne sont pas encore prouvées, il n’existe donc pas encore de traitement à ce problème. Néanmoins, il est tout à fait possible de soigner ses symptômes et se débarrasser des petites plaques inconfortables grâce à des remèdes naturels !

 

Des remèdes naturels contre la dermite séborrhéique

Des huiles essentielles pour traiter la dermite

A chaque soucis, son huile essentielle ! Et c’est le cas pour la dermite séborrhéique. Les levures étant à l’origine de la dermite, il est nécessaire de la combattre à l’aide d’huiles essentielles purifiantes et anti-fongiques.

Je vous conseille de vous tourner vers l’indispensable huile essentielle d’arbre à thé, que l’on a souvent déjà dans nos placards ! Elle permet de lutter contre les champignons – oui la dermite est une sorte de petit champignon de la peau, ne prenez pas peur pour autant – grâce à son pouvoir contre les mycoses et infections. Un remède naturel extrêmement efficace est également l’huile essentielle de palmarosa, un anti-fongique naturel qui permettra de traiter rapidement la dermite. Vous pouvez également adopter l’huile essentielle de géranium, anti-inflammatoire naturel, ou celle de lavande, purifiante et apaisante.

Il suffira d’ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles à vos soins pour profiter de leurs vertus. Dans des mélanges préparés à l’avance, veillez à ne pas dépasser les 5% d’huiles essentielles dans les proportions. Pour les préparations sur le pouce, ajoutez une à deux gouttes d’huiles essentielles pour une cuillère à café de soin.

 

Des soins naturels et hydratants pour apaiser la peau

Pour traiter la dermite, votre routine devra inclure des soins hydratants afin d’apaiser la peau. Il est très important de noter qu’il faut à tout prix éviter les soins à base d’huile végétale ! Les levures à la cause de la dermite se développent au contact de l’huile. Il faudra donc opter pour des bases de soins hydratantes pour ne pas offrir un terrain trop appétissant à la dermite !

Je vous l’annonce tout de suite, le gel d’aloe vera deviendra votre meilleur ami ! En application combiné à quelques huiles essentielles citées juste au dessus, il fera des miracles sur les zones touchées par la dermite. Il purifie et apaise la peau. Si votre dermite se situe au niveau du cuir chevelu, je vous conseille d’appliquer un peu de ce mélange 1 ou 2 heures avant shampoing et de renouveler jusqu’à sa disparition avant chaque lavage. En effet, le gel d’aloe vera peut laisser un léger fini brillant et collant dans les cheveux, ce qui n’est pas très esthétique au quotidien ! Pour les autres zones, on applique le gel d’aloe vera une fois par jour sans soucis.

Les hydrolats peuvent également traiter la dermite séborrhéique en douceur ! Comme pour les huiles essentielles, je vous conseille d’hydrolat d’arbre à thé, de géranium et de lavande. On les applique sur les plaques à l’aide d’un petit flacon pulvérisateur, que ce soit sur la peau ou le cuir chevelu.

Un dernier soin qui a grandement aidé ma dermite à s’envoler, c’est le masque au yaourt végétal ! De temps en temps, avant un shampoing, j’applique sur mon cuir chevelu un peu de yaourt végétal mélangé à de l’aloe vera que je laisse poser minimum 1 heure. Ce soin permet d’apaiser le cuir chevelu et d’éviter les démangeaisons. Vous pouvez bien sûr y incorporer une huile essentielle pour une action plus poussée.

 

Un nettoyant doux pour éviter les récidives

Pour finir, notez que votre nettoyant et votre shampoing jouent un rôle primordial dans la traitement de la dermite ! J’avais déjà eu l’occasion de vous en parler dans mon article sur l’acné : plus on agresse la peau, plus elle produit de sébum, et comme vous l’avez bien compris, c’est une quantité importante de sébum qui entraîne dans certains cas l’apparition de la dermite séborrhéique. Pour éviter cela, on adopte des nettoyants doux pour la peau, comme le rhassoul ou bien le savon à froid. Ils nettoient la peau tout en la respectant. Au niveau des cheveux, je vous conseille d’opter tout simplement pour un shampoing naturel sans tensioactifs agressifs. Je vous recommande d’ailleurs fortement le shampoing aux noix de lavage de Makesenz que j’utilise depuis des mois, sans aucune récidive de ma dermite ! Et comme d’habitude, les huiles essentielles sont les bienvenues dans votre bouteille de shampoing.

 

J’espère que ces conseils pourront vous aider à vous débarrasser de cette vilaine dermite ! N’hésitez pas à partager d’autres remèdes naturels qui ont fonctionné sur vous en commentaires.

28 commentaires

  1. Merci pour cet article ! Plein de bonnes astuces, comme d’habitude !
    Je me traîne une dermite depuis plus d’un an je crois. Pour l’instant, il n’y a pas grand chose qui a fonctionné. Je crois que malheureusement, les huiles essentielles sont aussi mal tolérées par mon cuir chevelu que par mon visage, j’ai donc l’impression que ce que je gagne niveau anti-bactérien, je le reperds en irritations et sécheresse dues aux huiles essentielles… je vais réessayer la technique des masques au yaourt, voire un super combo yaourt-aloe vera-hydrolats, et peut-être tester le miel, comme anti-bactérien doux…

    • Exactement. Je la traîne depuis une dizaine d’années. J’ai tout essayé, dépensé des fortunes dans tout un tas de choses. Quelles aient été naturelles ou pas, ça n’a jamais fait qu’empirer.

      Le seul remède, pour moi, étant de m’en ficher. Elle avait totalement disparue lorsque je m’occupais sans arrêt l’esprit avec le travail ou les sorties, mais ce n’est pas une vie.

        • Bonjour Hayet.

          Oui, c’était pourtant une période assez stressante, mais je n’avais pas le temps d’y penser.

      • Bonjour, les masques au yaourt, ça marche aussi avec des yaourts classiques ou pas ?
        Bonne journée

      • Miler audrey Répondre

        Bonjour, je suis passé au produits bio pour mes cheveux depuis un moment . Depuis le confinement j’ai réussi a passer à un shampoing tous les 2 jours, avant c’était impensable de ne pas me laver les cheveux tous les jours. Malheureusement cette maudite dermite me graisse les cheveux car je me gratte et me fait revenir régulièrement sur le kertyol de chez Ducray, le seul qui fonctionne super bien mais la compo est à vomir !!! Sur tes conseils et ceux de la petite Gaby je vais me lancer dans les HE et hydrolat. Je vais rajouter 2 gouttes d HE de tea tree a chaque shampoing, mais je me demande comment utiliser l ‘hydrolat. Faut il le rincer , le faire avant ou après le shampoing ? Merci beaucoup pour ton article . Audrey

  2. Hello,

    Au final combien de temps as-tu appliqué les huiles essentielles dans tes soins pour que la dermite s’apaise ?

    Merci !

    • Bioté Naturelle Répondre

      Hello Caroline ! Je dirai que j’ai fait ces soins pendant un mois, mais je ne suis pas super assidue 😉

  3. Je crois que j’ai enfin trouvé un nom à mon problème. Il est apparu il y a quelques mois et franchement je comprenait pas car ça fait des années que j’ai plus de problèmes de pellicules ou pas de peau. En tout cas je vais essayer tes remèdes, merci

    • Bioté Naturelle Répondre

      Je suis ravie que mon article puisse t’aider Cassandra !

  4. Miel de foret bio, si possible extrait à froid, masque posé pendant 3h, un jour sur deux la première semaine. Puis une fois par semaine par la suite pour maintenir les résultats.

    Vous verrez c’est de la magie, c’est incroyable, et j’en ai testé des produits içi et là .
    D’ailleurs faites vos recherches il y a une étude qui a été menée sur 30 patients, et les 30 ont été guéris.

    Courage pour la suite 😉

  5. Bonjour ! Penses-tu que l’hydrolat et le shampoing aux noix de lavage soit utilisable pour une petite fille de 6 ans et demie. Ma fille a des peaux jaunâtres qui se détachent depuis qu’elle est petite sur le cuir chevelu mais en ce moment c’est la cata ! je cherche des soins naturels adaptés pour elle. Merci et bonne journée, Aurélie

  6. Pingback: Remèdes naturels contre les pellicules - Bioté Naturelle

  7. Hello,

    merci pour ces conseil…

    Penses-tu que je puisse faire un mélange gel d’aloe vera + HE de lavande et HE de tea tree et l’appliquer directement sur le cuir chevelu ou vaut-il mieux dissocier les HE et le gel ?

    Articles au top en tout cas 🙂

    Bonne soirée

    • Hello !
      Après avoir eu la confirmation de ma dermite séborrhéique par une dermato que je ne voyais pas pour ça, je redécouvre ton article et je vais tester ces petits conseils 😊
      Merci encore pour ton travail

  8. Bonjour,

    Merci pour cet article complet ! La DS quelle plaie…
    Je compte laisser poser de l’aloé véra sur mon cuir chevelu avant chaque shampoings pour débuter mais j’avais une petite question :
    dois-je laisser mes cheveux à l’air libre avec l’aloé véra ou est-ce qu’il faut recouvrir la chevelure ?

    Merci pour ta réponse 😀

  9. Bonjour,

    Merci pour cet article très complet et instructif. Je pense que c’est de ça que souffre mon copain, j’avais pensais au début à un manque d’hydratation et est pris des produits contre les squames. Ca a bien fonctionné au début mais comme tout produit chimique ça ne dure pas …

    J’ai donc décidé de trouver des soins naturelles dont un gommage du cuir chevelu au gros sel (huile d’amande douce et HE menthe poivrée, tea tree et peut être lavande ou achillée) pour partir sur de bonnes bases de soins et enchaîner avec un shampoing doux et masque hydratant avoine/aloe vera , mais en lisant ton article j’ai comme un doute ….

    Merci d’avance pour tes conseils !

  10. Bonjour et merci beaucoup pour cet article.
    Je puise des infos un peu partout, pour essayer de venir à bout de ma DS que je me traine depuis 15 ans (avec des périodes plus ou moins calme).

    J’ai entendu parler du yaourt il y a de ça quelques jours. J’ai donc tenté un masque pré-shampoing au yaourt + miel + henné (pour les longueurs). Puis j’ai rincé sans shampoing. Et franchement, après une première application, ça fait ses preuves ! D’habitude 2 ou 3 jours après le shampoing ça commence à me gratter sévèrement et je dois relaver et ré-agresser et c’est un cercle vicieux. Car oui aussi l’EAU CALCAIRE c’est une horreur pour la DS. Mais là après 5 jours, mon cuir chevelu est plutôt relax (ça gratte un peu mais rien à voir). J’imagine que c’est un travail de longue haleine, qui donnera des résultats sur le long terme.

    Et chose que j’ai découverte dernièrement et que je ne soupçonnais pas, il est vrai que l’huile aggrave la DS. Ça explique bien des choses…
    Aussi quand ça gratte, j’applique un peu d’aloe vera pur sur la zone touchée.

    En tout cas merci pour cet article, je continue mon investigation 😀

  11. M-E-R-C-I énormément pour cet article !
    J’ai découvert ton article grâce à La petite Gaby, sur Youtube.
    Je ne savais pas que mon problème au niveau de mon cuir chevelu portait un nom et avait des solutions.
    Cela fait plus de 10 ans je pense, que j’observe ce phénomène sur quelques parties de mon crâne, et je laissais ça pousser tout seul sans penser à le traiter.
    Vraiment ton article m’aide beaucoup, je suis déterminée à prendre soin de mon cuir chevelu même si ça va me demander du temps et de l’argent. Je suis sûre que ça en vaudra le coup.
    Merci encore !

  12. Donc l’huile de Nigelle contrairement à ce que disent tous les articles n’est pas bonne ? Vu qu’elle est végétale ? Bien cordialement

    • Bertrand Elsa Répondre

      Bonjour merci pour cet article. On vient de me diagnostiquer une dermite séborrhéique au cuir chevelu et je suis très stressée j’ai peur d’avoir une chute de cheveux ou de perdre mes cheveux (temps notamment où j’en ai le moins) pouvez vous me dire si la dermite séborrhéique faut chuter les cheveux svp ? Merci

      • Bjr,

        D’après ce que j’en sais ca ne joue pas sur la chute des cheveux ou des sourcils.

      • Bonjour,
        Je traine une DS depuis une 15ene d’année sur le visage et environ 6 ans sur le cuir chevelu.
        Je te confirme que si tu laisse la maladie “faire sa vie,” ou si tu l’as prends trop à la légère, y’a des risques concernant la perte de cheveux….
        J’ai commencé à perdre les miens au niveau du front et sur les côtés.
        Depuis que j’utilise un shampoing et une crème hydratante à base de sel de mer morte, ils repoussent doucement avec aucune démangeaison depuis.

        Je vais quand même essayer le masque à base de yaourt végétal, cela ne peut faire que du bien!

  13. Merci beaucoup pour cet article.

    J’ai 21 ans et depuis mes 14 ans je fais de la dermatite, 7 ans donc que j’enchaîne des shampoings et lotions traitants prescrits par les médecins, ultra asséchants. Je prends énormément soin de mes cheveux, j’ai une routine plutôt irréprochable, pareil niveau alimentation, et à cause de ces produits agressifs, mes efforts sont vains. J’ai les cheveux secs, et mon crâne continue de me gratter jusqu’au sang. C’est vraiment une horreur! Et puis les articles à ce sujet se faisaient rares, j’en cherchais même plus tellement j’en avais marre de voir qu’il fallait soit disant utiliser les shampoings prescrits même si ça ne peut que traiter ponctuellement et pas faire partir la maladie.

    Bref, ça fait du bien de tomber sur un article complet, je vais me munir de ces produits au plus vite et entamer une dernière bataille contre la DS, en espérant que les choses changent!

  14. Claude FOUCAULT Répondre

    j’ai bien essayé tous les traitements y compris avec les huiles essentielles -tee-trea, palma rosa, lavande,- le bicarbonate, l’argile , l’aloe vera, …+ tous les traitements allopathiques prescrits par une cohorte de dermatos (qui agissent pendant quelque temps, c’est vrai mais en desséchant les cheveux et tout repart au bout d’un certain temps!). Bref, vous l’aurez compris, je ne suis arrivé à rien. Apparemment, se laver les cheveux avec de l’eau purifiée + shampoing extra doux sans sulfate ni alcool atténue les irritations. J’ai été surpris de remarquer une accalmie des éruptions (boutons, croûtes, démangeaisons, pellicules) en passant des vacances chez des amis qui disposaient d’un adoucisseur d’eau. Mais c’est peut-être aussi l’effet vacances à la campagne?
    Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y a pour l’instant aucun traitement curatif. Ce que l’on fait, c’est de masquer les symptômes pendant un certain temps, c’est tout! C’est pas très optimiste mais il faut s’y faire et essayer les petits traitements qui marchent pour certains d’entre nous (toujours pendant quelque temps)!

  15. J’ai 21 ans et ma dermite est apparue lorsque j’avais 17ans, et a empiré l’année de mes 19ans (lorsque j’étais très stressée et que je m’en préoccupais énormément). Je pense qu’il faut juste accepter cette réaction de notre peau (pour ma part elle est apparue suite à un traitement antibiotique contre l’acné, prescrit par un dermato….). Evidemment, ma dermite a empiré lorsque j’ai commencé à utiliser des crèmes prescrites par un dermato également. Je pense qu’il faut juste l’accepter, et comprendre que c’est notre corps et notre esprit qui nous envoient un message sur notre état de bien-être dès qu’elle revient! Un peu comme un clignotant qui s’allume. Pour ma part, Cicalfate a sauvé ma vie, ainsi que le fait de ne quasi plus me laver le visage (à mes 19ans ma peau était dans un état tel inflammatoire que j’ai décidé de tout arrêter…. tout l’inverse de ce que conseillent les dermato lol, et d’ailleurs mon acné a aussi quasi totalement disparu comme ça… et pendant plus d’un an ma dermite a quasi disparu!) Le stress l’année de mes 19ans ont fait qu’elle est revenue, mais aujourd’hui ça va beaucoup mieux, elle n’apparaît que de façon minime de temps à autres, et je ne me focalise plus du tout dessus. Ma dermite a vraiment changé le regard que je me portais jusqu’alors, et ça a commencé à s’améliorer quand j’ai cessé de me détester et de vouloir m’arracher le visage à chaque fois que je me regardais dans le miroir (en plus de cesser tout ce qui était exfoliant, gommages, eau chaude sur le visage…), je me disais juste “bon ben je suis comme ça, et les autres n’ont qu’à m’accepter, je ne vais pas me cacher toute ma vie!” en portant un regard plus bienveillant sur moi-même, petit à petit les choses ont changé. Il est aussi important de se rappeler que tout le monde est au moins complexé d’une chose dans sa vie, nous c’est la dermite, bon et bien voilà! Ca reste bénin, donc c’est une maladie plutôt sympa.

    Niveau routine soin, le tea tree et les huiles essentielles marchent vraiment très bien pour moi, mais pas trop souvent pour ne pas abîmer la peau non plus. Cicalfate lorsque ça démange. S’hydrater régulièrement est très important. Ne pas tripoter sa peau non plus avec ses doigts (plus on pense à se gratter plus on se gratte). Prendre des compléments alimentaires (zinc notamment, vitamines B, A = faire un bilan sanguin peut donner des pistes). Pour les femmes, chercher les liens avec les fluctuations hormonales. Et puis faire un travail sur soi-même peut aussi, parfois, changer les choses.

    Ce sont des conseils qui s’appliquent à moi, ne s’appliqueront pas forcément à vous, mais si je peux apporter une aide infime à l’un ou l’une d’entre vous grâce à mon expérience récente de jeune femme, alors tant mieux.

    Ah oui, et pour la dermite du cuir chevelu, personnellement j’ai les cheveux assez gras naturellement, mais depuis que je fais un shampoing par semaine ça s’améliore aussi beaucoup (en alliant du tea tree/de la lavande/ du palmarosa à mon shampoing). Peut-être finalement que moins on applique de produits sur soi, mieux on se porte, je ne sais pas., la nature est un tel mystère!

    Courage!

  16. Bonjour !

    Je me permet d’apporter mon petit témoignage pour ceux que ça pourrait aider 😉

    Moi et ma mère avons une DS depuis notre adolescence, et encore j’ai de la chance, je n’ai pas eu les crises que ma mère a eu dans sa jeunesse :/….
    On a utilisé du Kélual pendant des années avant que, pour moi, cela ne fasse presque plus effet ! En pleine panique j’ai fait des heures de recherches, j’ai testé plein de mélanges d’HE, etc.. , rien n’y a fait… et puis j’ai fini par tomber sur un petit “miracle” : LE SEL DE LA MER MORTE. Ça nous a sauvé la vie à toutes les deux ! Apparemment ça a aidé beaucoup de gens pour leur DS.

    Je l’utilise en pain dermatologique (j’émulsionne, je laisse poser 2 minutes, je rince) et je suis avec une petite crème au sel de la mer morte, et pour le cuir chevelu pareil, je frotte avec le pain dermatologique, je laisse poser 1 min et je rince. Je sais qu’il y a des shampoings avec ce sel mais je les trouve un peu onéreux…
    J’ai aussi à côté un flacon spray “eau de la mer morte” (eau + sel de la mer morte pure) pour asperger si j’en ai besoin à quelques endroits du cuir chevelu entre deux shampoings…

    Voilou ! Sincèrement, n’hésitez pas à tester si vous n’arrivez pas à vous en sortir ! En plus ça ne coute pas très cher 🙂

    Courage à tous !

Laisser un commentaire

Pin Moi !