Routine anti acné hormonale

Lève la main si toi aussi tu connais les joies de l’acné hormonale ! Tu sais, ces boutons qui apparaissent subitement en fonction de ton cycle, ces micro-kystes qui inflamment ta peau et te démangent, ainsi que les cicatrices qui vont malheureusement avec. Aujourd’hui, tu vas pouvoir respirer, car je te partage la routine qui, en quelques semaines, a transformé ma peau. Cela fait bientôt un an que je l’ai adoptée et je suis passée des plaques d’acné hormonale sur les mâchoires à une peau sans aucune imperfection ! Oui, j’ai bien dit aucune, grâce à elle, ma peau est carrément passée d’une tendance grasse et acnéique à mixte. Dans cet article, je vais certainement détricoter tout ce que tu pensais savoir des soins pour la peau et il est normal que tu sois un peu perplexe. Je l’étais au début, mais c’était ma dernière option après avoir tout essayé. Aujourd’hui je ne le regrette pas et déjà beaucoup de biotés ont adopté mes remèdes anti acné, alors c’est parti !

Comprendre l’acné hormonale

Vous n’êtes pas sans savoir que l’acné vient avec tout le joli package offert lors de la puberté. Elle est donc, de manière assez importante, liée aux hormones. La grande production d’hormones à cette période de notre existence stimule la création de sébum, qui a souvent pour conséquence l’apparition des boutons. Maaaaais, n’allez pas croire qu’une fois l’adolescence passée, l’acné hormonale nous laisse tranquille, c’est d’ailleurs pour cela que vous êtes ici ! Les femmes sont très souvent sujettes à l’acné passées la vingtaine à cause de leur cycle fluctuant. La production d’hormones n’est jamais stable et cela peut entraîner une surproduction de sébum à certaines périodes de leur cycle ou de leur vie. Elle vient de là, notre foutue acné hormonale !

Mon acné était particulièrement présente lors de mon adolescence, je dirais de mes 14 à 19 ans. J’ai cru que j’allais pouvoir m’en libérer une fois l’âge ingrat passé, mais elle a décidé de rester et de s’intensifier. L’acné hormonale est assez facile à distinguer des simples comédons. Elle se caractérise par des boutons très inflammés qui ont tendance à provoquer tiraillements et démangeaisons. Les miens apparaissaient environ une semaine avant mes règles. C’était un vrai combat, tous les mois, je savais qu’ils allaient revenir à la charge alors que les cicatrices des précédents n’étaient pas encore soignées. Cela peut avoir un vrai impact sur le moral et la perception de soi. Alors avant tout, courage, sachez que vous êtes les seules à y prêter autant attention. Essayez d’apprendre à vous aimer avec ces spots et cicatrices, qui, de toute façon, ne survivront pas longtemps face à ma routine magique !

Un nettoyage doux pour lutter contre l’acné

Première habitude à réapprendre : le nettoyage de la peau. Les méthodes de layering – comprendre routine beauté en plusieurs étapes – comprennent toujours une phase de nettoyage de la peau. Nous sommes habitués depuis des années à systématiquement passer notre visage au savon ou gel nettoyant à la fin de la journée. Et bien, c’est une étape que j’ai quasiment rayée de ma routine et c’est ce changement qui a fait disparaître mon acné hormonale les premiers jours de façon assez incroyable.

Le nettoyage permet d’enlever les résidus de maquillage, les impuretés et la pollution récoltée par la peau au cours de la journée mais il permet aussi de mettre en pleine forme vos glandes sébacées. Vous savez, celles qui sont à l’origine de la production de sébum et donc de l’acné. En utilisant des produits nettoyants quotidiennement, la peau est agressée et réagit directement en augmentant la production de sébum dans certains cas. J’ai longtemps pensé, certainement comme vous, qu’il fallait que je nettoie ma peau au maximum pour justement être débarrassée de mes boutons d’acné. Il semblerait que je me sois trompée sur toute la ligne. Maintenant, je ne nettoie ma peau que quand j’en ressens le besoin : tous les 3 jours, une fois par semaine, cela dépend ! Quand je n’utilise pas de nettoyant, je passe un coup d’hydrolat sur un coton lavable pour retirer ce qui traîne.

J’ai donc décidé d’espacer le nettoyage de ma peau, mais également d’opter pour des nettoyants beaucoup plus doux. Les gels, savons et eaux micellaires sont composés de tensioactifs certes très efficaces, mais très puissants et décapants, et ce même si on vous les vends comme les nettoyants les plus doux de la terre ! Je me suis dirigée vers des poudres lavantes pour remplacer mes produits habituels. Il vous suffit de passer votre visage à l’eau, déposer un peu de poudre dans le creux de votre main, ajouter un filet d’eau et former une pâte que vous n’avez qu’à frotter sur votre visage. Un peu comme un masque en soi ! Au lieu de laisser poser, faites de petits mouvements circulaires sur tout le visage pour bien déloger les impuretés et rincez. Votre peau est aussi clean qu’avec un nettoyant lambda, c’est fou !

Les produits qui ont fonctionné sur moi :

  • l’exfoliant enzymatique Denovo : un produit tout en 1 que j’ai utilisé dans les premiers mois de cette nouvelle routine, un vrai coup de coeur
  • le rhassoul : une argile au pouvoir naturellement lavant qui fait partie de ma routine actuelle
  • l’argile verte ou blanche : des argiles qui permettent également de nettoyer les peaux acnéiques en douceur
  • l’hydrolat de menthe poivrée : parfait pour redonner un coup de fraîcheur à votre peau
  • l’hydrolat de sauge : ses propriétés en font un super allié en cas d’acné hormonale

Si vous vous maquillez le teint, je vous conseille un démaquillage à l’huile, suivi d’un nettoyage à la poudre. Il est toujours nécessaire de nettoyer sa peau lorsqu’on se maquille pour ne pas boucher ses pores. Vous pouvez parfaire le démaquillage avec un peu d’hydrolat, au cas où il reste un effet gras après application de l’huile malgré le nettoyage. Si vous tenez toujours à votre gel nettoyant préféré, essayez de ne pas l’utiliser à chaque démaquillage pour soulager votre peau !

Routine anti acné hormonale

Des soins purifiants et naturels

Le reste de ma routine visage est composé de produits, toujours naturels, purifiants et doux. Toujours dans cette optique de “j’écoute les besoins de ma peau”, mon principal conseil serait de ne pas suivre les routines habituelles que l’on vous vante tous les 4 matins. Vous savez, les étapes classiques : nettoyage, tonique, crème hydratante suivie d’un sérum. Votre peau n’a souvent pas besoin de tout ça tous les jours, et c’est ce que j’ai appris en adoptant cette routine.

Votre peau est magique, elle a le pouvoir de se réguler naturellement. Nous sommes toujours tentés d’y appliquer le plus de soins possibles en espérant l’assainir, réduire sa brillance, la rendre plus belle quoi ! Cependant, à force de la surcharger d’autant de produits au quotidien, elle ne respire plus et n’a pas le temps de vivre sa vie. En utilisant ces produits de manière trop fréquente, vous pouvez, soit réveiller vos glandes sébacés et entraîner l’apparition de boutons pour les soins purifiants, soit étouffer votre peau et boucher ses pores en ce qui concerne les soins huileux.

Ce qui a transformé ma peau, c’est de l’écouter et de ne pas suivre le schéma habituel des routines beauté. Donc, exit la crème de jour quotidienne et les sérums à répétition ! J’applique environ tous les 3 jours ma crème hydratante, cela dépend de la saison et de l’état de ma peau. Elle a ainsi le temps de bien l’absorber et de se réguler naturellement. En fonction de ses besoins, j’applique un sérum purifiant, illuminateur ou anti oxydant, mais ce n’est plus automatique. Grâce à cela, j’ai pu observer la vraie nature de ma peau et me découvrir une tendance mixte et non grasse, comme je le pensais depuis des années ! Diminuer ma consommation de soins visage a réussi à modifier mon type de peau. Plus vous la laisserez tranquille, moins elle sera capricieuse !

Il en va de même pour les soins moins fréquents comme les masques et les gommages. Je vous conseille de vous limiter à une application par semaine pour ne pas agresser votre épiderme. Non, un masque d’argile tous les deux jours ne va pas faire disparaître votre acné comme par miracle. Sur le moment, votre peau vous paraîtra certainement plus purifiée et cela aura même un impact positif sur vos imperfections, mais pensez au long terme ! Utilisez les avec parcimonie pour détoxifier et nettoyer votre peau en profondeur, mais n’en abusez pas ! En fait, gardez toujours en tête que vos glandes sébacées sont très chatouilleuses et que dès que vous les astiquez trop, elles se réveillent pour vous offrir de jolis boutons.

Les produits qui ont fonctionné sur moi :

Vaincre l’acné hormonale de l’intérieur

L’acné hormonale restant un problème de dérèglement interne, il va de soi que c’est en prenant soin de ce que nous mettons dans notre corps que nous pouvons aussi nous en débarrasser. La routine beauté minimaliste que je vous propose est là pour purifier votre peau au besoin et, surtout, pour la laisser tranquille (mais je pense que vous l’avez bien saisi maintenant).

Alors, voici quelques conseils qui vous permettront de soigner votre acné hormonale de l’intérieur :

  • optez pour une alimentation moins riche, sans sucre raffiné et sans produits laitiers : les graisses et le sucre ont souvent un impact négatif sur la santé de votre peau. C’est après tout par vos pores que votre corps évacue en partie les toxines et éléments indésirables. Réduire votre consommation de sucre raffiné et de graisses saturées ne pourra que ravir votre peau ! Dites également au revoir aux produits laitiers. Ils sont naturellement bourrés d’hormones (comme tous les laits maternels), donc il n’est pas étonnant que cela entraîne des dérèglements dans votre corps. Je vous rappelle que le lait de vache a pour but de faire passer un veau de 45 à 700kg en quelques mois. Il n’est pas du tout adapté à une consommation humaine.
  • respirez : le stress est un des principaux facteurs de l’acné hormonale ! Souvent, les boutons apparaissent lors de périodes d’examens ou de durs moments de vie. Je me souviens avoir subi des poussées d’acné incroyables après une rupture difficile. Alors, respirez, prenez du recul, bref détendez vous un maximum. Cela soulagera votre peau mais également votre esprit ! Je conçois que c’est facile à dire, mais pas toujours à faire dans des périodes compliquées, faites de votre mieux !
  • optez pour des cures internes : les plantes regorgent de propriétés et peuvent vous aider à diminuer votre acné lorsqu’elles sont sous forme de compléments alimentaires. Je vous conseille grandement la bardane, qui a un fort pouvoir purifiant et anti inflammatoire. Elle m’a beaucoup aidé lors de mes premières crises d’acné hormonale au début de mes 20 ans. Une cure de 3 semaines suffit à observer de beaux changements après coup. Attention, elle ne doit pas être utilisée par les femmes enceintes ou allaitantes ainsi que par les personnes souffrant de calculs urinaires.

C’est à peu près tout pour mes conseils concernant cette foutue acné hormonale. J’espère que cet article vous aidera à vous en débarrasser définitivement comme moi. Maintenant, je revis, je sors sans fond de teint, mes cicatrices s’estompent avec le temps et les boutons ne font plus partie de mon quotidien !

1 commentaire

  1. Bonjour, depuis que tu as partagé ta routine sur instagram j ai appliquer tes conseils. J ai laisser ma peau tranquil et ne la nettoie que lorsque mon grain de peau est irrégulier. Les hydrolats de sauge et de menthe poivrée sont au top , le ghassoul en nettoyant est lui aussi très apprécié par ma peau . Grâce à tes conseils j ai retrouver une peau très belle et cela après plus de 15 ans a me barbouiller de tonnes de produits ( qui avant étaient conventionnels. ) je n’ai plus besoin de maquillage ma peau est lumineuse et plus de boutons pourtant c’était pas gagner de gros kystes en périodes hormonales et des dizaines de boutons un peu partout. Comme quoi il suffit de peu pour la rendre heureuse 🙂 merci pour tout tes partages

Laisser un commentaire

Pin Moi !